- Saint-Matthieu
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Société

L'histoire des vacances

Les Romains, semble-t-il, éprouvaient déjà ce besoin de fuir la cité, plusieurs siècles avant J.-C. Aussi, ils transformèrent de nombreuses propriétés agricoles en "villae".

Ces maisons de villégiature, apanage des mieux nantis, il va de soi, se multiplièrent, devenant bientôt le nec plus ultra de la société dominante. Puis, dès le 1er siècle apr. J.-C., les Romains virent le grand avantage d'installer ces villas de repos près d'un plan d'eau, comme en témoignent des fresques retrouvées à Pompéi et datant de l'an 70 de notre ère. L'idée d'allier les plaisirs de la baignade au ressourcement qu'apporte la nature faisait son apparition.

Les congés scolaires

Pendant tout le moyen-âge qui suivra, l'individu, occupé à guerroyer, à conquérir, ou simplement à survivre dans le cas des plus pauvres, ne songe qu'au quotidien et la notion de vacances n'existe pas. Le christianisme prêchant les vertus du travail et de l'humilité n'encourage personne dans l'oisiveté qui était, rappelons-le, "mère de tous les vices". Toutefois, il faut savoir que ce sont les étudiants de la Sorbonne, au 13e siècle, qui les premiers, jouirent de vacances d'études. Parce que ces derniers trimaient dur pour mémoriser un enseignement qui se transmettait oralement, on leur accordait un repos de l'esprit durant les mois de septembre et d'octobre. Ainsi trouve-t-on l'origine des congés scolaires.

Histoire des vacances

La villa secondaire

Le 16e siècle, baroque et somptueux, voit naître des artistes italiens de génie. Peintres, architectes, sculpteurs, ingénieurs, musiciens, bref, des artistes talentueux qui imaginent des palais extravagants, des jardins fabuleux, des pavillons superbes. Les riches font appel à leurs aptitudes extraordinaires pour édifier, décorer, aménager des demeures fastueuses qui leur servent de pied-à-terre lorsqu'ils sont las de la ville. Cette mode de la villa secondaire à la campagne gagne doucement l'aristocratie française, et les nobles, à commencer par le roi lui-même (Louis XIII et sa maison de Compiègne), se font construire de véritables chefs-d'œuvre architecturaux, modèles princiers d'une vie champêtre des plus enviables.

Les milieux ruraux

Pour fuir la crasse et la surpopulation des grandes villes, les notables louent ou achètent dans les milieux ruraux. Vers la fin du 18e siècle et pendant tout le 19e siècle, cette tendance, encouragée par les avancées techniques de la révolution industrielle et l'avènement du chemin de fer, sera telle que même les marchands et les ouvriers plus modestes peuvent se payer la location d'une maison hors de la cité. Les Anglais découvrent les Alpes françaises ainsi que Chamonix. Le tourisme est né ! Toutefois, cet engouement fera flamber les prix et les demeures les plus prestigieuses ne seront désormais accessibles qu'aux plus fortunés.

Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Comparaison vacances | Antilles | Antilles françaises | Guadeloupe