- Saint-Edmond
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Santé

Le bruit

Nous sommes quotidiennement accompagnés par la machine à laver, l'imprimante, le téléphone, l'ordinateur, la radio, la télévision, le portable dans l'autobus, la circulation routière etc...

Le bruit est aussi naturel que l'air ou la lumière. Pourtant, ses effets sur la santé sont de plus en plus alarmants et pervers.

Bruits soudains

Il est caractérisé par son intensité (en décibels), sa fréquence (en hertz) et sa durée, mais ce sont les bruits soudains, les bruits de fond et les événements sonores de fréquence particulière (bruits stridents, non harmonieux) qui sont particulièrement gênants.

Une source de nuisance majeure

Ce n'est que dans les années 50 que le bruit n'a été officiellement reconnu comme source de nuisance majeure pour la santé, sans doute relié à l'accroissement accéléré de la circulation routière et aérienne, ainsi que des activités industrielles. Il empêche le repos, nuit à la vitalité, diminue les facultés de concentration, provoque la fatigue physique et le stress psychique. On a ainsi observé, pour les personnes exposées à des bruits intenses, des changements hormonaux, avec production de cortisol et d'adrénaline supérieure à la normale.

Des troubles profonds

La perte d'audition est le signe extérieur le plus évident. Mais les troubles nerveux, digestifs et cardio-vasculaires conséquents au bruit, sont également connus. Actuellement, il existe un accroissement de 30% des risques de crise cardiaque pour les personnes vivant aux abords de rues bruyantes (plus de 70 décibels), comparées à celles vivant dans des zones plus paisibles.

Une culture du bruit

Il est clair que la culture urbaine de notre siècle est désormais une culture du bruit. Il faudrait créer une "éducation acoustique" de la population, et ce dans les établissements scolaires aussi bien que dans la presse, sur les ondes radios et à la télévision, afin de considérer le bruit non pas comme un problème individuel mais un problème de société.

Échapper au bruit

En effet, ceux qui paient pour se protéger contre le vacarme ne sont généralement pas ceux qui causent le bruit, mais ceux qui en pâtissent. Les dépenses sont importantes dans l'achat de médicaments pour lutter contre le stress, dans l'installation de doubles fenêtres, en payant plus cher les logements situés dans des zones de résidence tranquilles ( le prix de location de logement à Zurich augmente entre 0,8 et 1,3% pour chaque réduction d'unité décibel), en obligeant la séparation lieu de travail et lieu de résidence (donc coûts de transport), en provoquant les migrations coûteuses de fin de semaine à la campagne pour échapper au bruit, ce qui en retour empeste les routes secondaires et les villageois.

Culture générale

Voici les articles les plus populaires
Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Musique | Bruit | Nuisance sonore | Medecine naturelle