Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Les jardins chinois

Les jardins chinois
Dans un jardin de Chine
Les paradis naturels
Yuanye : Le Traité du Jardin
Le Jardin du lettré

Jardin chinois (Wikipedia)
Symboles du jardin chinois
L'art du jardin des lettrés
Les jardins de Suzhou
Le jardin de Chine

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Le jardin chinois

Reproduction du cosmos en miniature, le jardin chinois est une source d'harmonie et d'équilibre entre le yin et le yang permettant la circulation vitale du qi (ou Chi), c'est-à-dire cette énergie universelle que l'on pourrait associer au concept de l'âme que nous connaissons mieux.

Les premiers jardins impériaux chinois datent de la dynastie des Zhou et remontent à plus de 3 000 ans. Aujourd'hui, on les reproduit pour soi, individuellement, en s'inspirant de cette philosophie millénaire. Riches et diversifiés, les jardins des villes occupent une place importante parmi les trois plus grandes formes d'architecture horticole des jardins du monde. Ces lieux englobent la majesté des jardins impériaux et l'ingéniosité des jardins privés en combinant beauté artificielle et paysages naturels. Un heureux mélange de rocailles, de bassins, de fleurs, d'arbres, de pavillons, de cours, de galeries, de ponts et d'inscriptions sur les piliers apportent à ces compositions intemporelles une touche d'humanité qui bouleverse l'admirateur.

En général, les jardins chinois s'inspirent de trois écoles de pensées. Tout d'abord, d'un art de gouverner, qui se reflète par la pensée confucianiste en mettant l'accent sur le réalisme, le contrôle social, la valeur de la moralité et de l'éthique ainsi que sur une idéologie politique. Ensuite, ils peuvent traduire également la pensée divine du courant taoïste avec une place capitale à la nature, la sérénité ainsi qu'à la perfection du corps et du cour. Enfin, les jardins chinois peuvent aussi incarner un état naturel de l'esprit qui consiste à peindre à grands traits les sentiments profonds et les idées morales du propriétaire du jardin. Le Yuanmingyuan (Jardin de la Perfection et de la Clarté), le Temple taoïste de Gu Chang du Mont Qingcheng dans la province du Sichuan, et les jardins de lettrés reflètent respectivement ces trois courants de pensées.

Le jardin chinois traditionnel symbolise le paradis dans le monde. Son principe est simple : créer un monde magique où se retrouvent les différentes espèces de notre terre. Il doit donc s'adapter à l'environnement. Ce jardin ne se cultive pas, mais se compose, se construit (en chinois, zhuyuan ou gouyuan). D'une manière générale, les éléments naturels sont aménagés afin d'être appréciés, assumant ainsi une fonction esthétique, tandis que les éléments architecturaux sont non seulement des lieux où l'on contemple les paysages, mais également des lieux fonctionnels, où l'on se repose et se loge. Le jardin chinois est une succession panoramique d'allées en courbes, de fenêtres et de portes qui brise la perspective, ce qui crée le concept de plusieurs jardins dans un seul jardin. Il y a projection de l'extérieur dans l'intérieur. La fenêtre et la porte dans le jardin sont à la fois une séparation et une ouverture qui donnent autant de points de vue différents. Leur cadre découpe le paysage en formes diverses. La plus sublime des portes est, sans conteste, la porte ronde, appelée La Porte Lune. Elle est le pur chef-d'ouvre du jardin chinois, une invitation tacite au soleil qui, en jouant de ses rayons, la fait disparaître au profit d'une vision unique de la végétation.

Ces jardins sont aménagés de telle façon que les angles de vue sont sans cesse biaisés. La disparité des éléments vient rompre la monotonie et crée un dédale de coins et de recoins, plus harmonieux et agréables les uns que les autres. Le regard ne parvient jamais à saisir le jardin chinois dans sa globalité. Il reste aussi insaisissable que la nature elle-même, et que l'homme, par extension.

Les jardins de Chine sont grandement considérés mondialement. Ils ont notamment exercé une grande influence sur les jardins anglais. William Chambers (1726-1796), architecte anglais, après son voyage au Sud de la Chine en dit : "Les jardiniers chinois prennent la nature pour modèle, et leur but est d'imiter toutes ses belles irrégularités." Ce principe non-géométrique qui fait l'éloge en quelque sorte du droit à la différence, cette apologie de la tolérance, est une belle leçon d'humilité à retenir. Et bien qu'ils gagnent en popularité dans nos pays occidentaux, ces sublimes jardins ont encore beaucoup à nous apprendre grâce à la sagesse et aux principes d'harmonie dans l'imperfection qu'ils incarnent si judicieusement. À découvrir ...

Site du jour > Dossiers exclusifs >Le jardin chinois
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Feng Shui | Medecine naturelle | Jardinage | Chine