Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > De foudre et d'éclairs

Chasseur d'orages
Au cœur des orages
Les caprices du climat
L'Encyclopédie du Climat
Les Orages. Météorologie

Météorage
Météo France
Fiches météo de la FFME
Assoc. Protection Foudre
La foudre
Nature insolite

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


De foudre et d'éclairs

Plusieurs millions de volts pour une intensité de plusieurs milliers d'ampères en quelques secondes, voilà en bref ce que le promeneur sous l'orage risque de recevoir s'il ne s'abrite pas à temps ! Les conséquences d'un assaut par la foudre peuvent aller de brûlures graves, de blessures neurologiques permanentes à un arrêt cardiaque mortel. La foudre et les éclairs ne sont pas à prendre à la légère !

Foudre Il faut, pour fabriquer un orage, que certains éléments atmosphériques soient réunis. De l'air saturé et humide sur un sol chaud, par exemple, facilite la montée de cet air dans l'atmosphère. Plus cet air gagne en altitude, plus il refroidit, ce qui condense son taux de vapeur d'eau et favorise la formation de nuages. Plus ce processus est rapide, plus les mouvements qu'il entraîne sont violents. De là naissent les cumulo-nimbus. Ce sont précisément ces nuages qui sont responsables des orages. Le cumulo-nimbus s'anime de tourbillons gigantesques qui électrisent les particules de nuage. Ce phénomène forme un épicentre de charges positives et négatives et engendre une puissance électrique hors du commun. Des décharges se produisent alors et cherchent à s'échapper du nuage, inévitablement attirées par le sol. Ces éclairs se déplacent à une vitesse fulgurante, c'est-à-dire entre 160 et 1600 kilomètres/heure. Comme leur but ultime reste de toucher la terre, ils percutent d'abord tout ce qui entrave leur chemin. C'est pourquoi tout être vivant dehors pendant un orage devient une cible facile.

De nombreuses personnes restent littéralement fascinées par le phénomène des orages et de leurs manifestations spectaculaires. Avouons que ce ciel qui nous apparaît alors tel un dieu furieux, crachant le feu et des torrents de pluie violente sur fond de grondements de fin du monde, cela a de quoi méduser ! On ne peut demeurer insensible lorsque l'orage explose, que les éclairs électrisent le ciel, que le tonnerre nous fait trembler d'effroi et que les cascades d'eau qui déferlent alors risquent d'inonder leurs cibles. Certaines mesures sont à prendre…

D'abord, s'abriter. Loin des arbres, des appareils électriques, des cadres de métal, des fenêtres, des sources d'eau et de tout ce qui constitue un conducteur pour l'électricité de manière générale. Les voitures, les cabanons de jardin ou les pergolas ne représentent pas des cachettes sécuritaires, le mieux est toujours de rentrer à la maison ou de se dissimuler dans un bâtiment de béton, si la chose est possible. Débrancher tous les appareils électriques est également une mesure préventive efficace. Fermer le couvercle de la lunette des toilettes, éviter d'ouvrir les robinets et attendre dans la pièce de l'habitation qui semble la plus sûre.

Pour les promeneurs qui seraient surpris en pleine nature lorsqu'un orage éclate, il convient de garder une bonne distance entre les individus pour ne pas permettre le phénomène de ricochet. Ensuite, l'idéal est de s'accroupir dans un espace découvert tout en essayant au mieux de se tenir sur la pointe des pieds et de faire un bouclier au-dessus de sa tête avec les mains. Si cela reste impossible à réaliser, il sera alors préférable de courir, en prenant soin de ne jamais poser les deux pieds au sol en même temps. Afin de calculer la distance entre vous et l'orage, il convient d'estimer le temps entre éclair et tonnerre. Chaque seconde compte pour 300 mètres. Or, si cinq secondes seulement s'écoulent entre l'éclair et le coup de tonnerre qui suit, vous saurez que l'orage se trouve à 1,5 kilomètre de l'endroit où vous êtes.

Lorsqu'une personne est frappée par la foudre, il convient de lui porter secours immédiatement. Cette victime ne conserve pas de charge électrique en elle, on peut donc pratiquer les techniques de réanimation (bouche-à-bouche, massage cardiaque) sans crainte. Évidemment, il faut prévenir les urgences aussitôt que possible. Plus rapidement une intervention sera pratiquée, plus cette personne aura de chances de survivre sans conséquences graves.

Avec les bouleversements climatiques que nous connaissons à l'heure actuelle, le risque d'orages violents est en hausse. Or, si vous avez l'habitude des randonnées en pleine nature, assurez-vous de pouvoir réagir convenablement en cas de colère du ciel. Consultez les prévisions météorologiques avant de vous mettre en route et n'oubliez pas votre téléphone cellulaire. Bonne randonnée !

Site du jour > Dossiers exclusifs > De foudre et d'éclairs
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Meteo | Ecolo