Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Merveilles de la ruche

L'Apithérapie
Guérir avec les abeilles
Apitherapie
L'homme, l'abeille et miel
Abeilles et apiculture

Découverte de l’apiculture
Il était une fois le miel
L ‘hydre au miel
UNAF
L’apithérapie
Les produits de la ruche
Nos abeilles

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


Merveilles de la ruche

Ah, ces satanées bestioles, encore à nous embêter sur les terrasses, encore à édifier des ruches aux endroits les plus inopportuns de nos jardins, encore à nous envahir, à nous menacer de leur venin parfois mortel… Il est vrai que certains individus, allergiques au venin de l'abeille, peuvent mourir d'une simple petite piqûre. Un si petit dard et une conséquence aussi tragique ! Avouons que cette éventualité n'est pas pour nous encourager dans nos rapports amicaux avec les abeilles. Mais si l'on exclut cette possibilité catastrophique, les abeilles sont à l'origine de bienfaits extraordinaires pour l'homme.

Abeilles La seule fabrication du miel est, depuis des millénaires déjà, un des éléments nutritifs et curatifs les plus bénéfiques à l'être humain. Combien de grands-mères n'ont pas soigné les maux de gorge grâce à des infusions de miel ou aux délicieuses cuillères de miel ? À titre d'aliment naturel seulement, et comme substitut au sucre, le miel contient 100 calories de moins par 100 grammes que son vis-à-vis. Sédatif efficace, le miel a toujours eu une grande place dans la fabrication de médicaments de toutes sortes. Aujourd'hui, la médecine professionnelle reconnaît même sa nature antiseptique et antibactérienne et le recommande pour la cicatrisation des plaies ouvertes. Dans la presque majorité des cas, les plaies traitées au miel se referment au terme de trois à quatre semaines.

Une autre des miraculeuses inventions de la ruche est la cire. Déjà Icare, dans la mythologie grecque, s'accrochait au dos des ailes de cire… La cire est donc connue depuis l'Antiquité, plus vraisemblablement depuis les Égyptiens, et on l'utilisa alors pour la fabrication de chandelles. Aujourd'hui, la cire entre dans la composition de plusieurs matières, notamment dans les produits cosmétiques ou certains matériaux d'isolation.

Le pollen récolté par les abeilles à la suite du butinage est, quant à lui, une mine de protéines. Les abeilles y déposent des ferments lactiques qui peuvent intervenir dans la prévention de plusieurs irritations du système digestif. En plus de stimuler les défenses immunitaires, huit acides aminés le composent ainsi qu'un antioxydant rare et des caroténoïdes dont les propriétés sont anti-inflammatoires. On l'utiliserait de plus en plus dans les cas de rétablissement de la flore intestinale.

Les abeilles, infatigables à la tâche, sont aussi les productrices de la fameuse gelée royale. Fabriquée par les glandes hypopharyngiennes, situées dans la tête des ouvrières, la gelée royale combat activement la fatigue en plus de stimuler l'appétit et d'enclencher les réactions du système immunitaire lors d'assauts microbiens. De nouvelles recherches scientifiques démontrent même que les propriétés de la gelée royale pourraient s'avérer antivirales.

Un autre élément curatif des plus prometteurs produit chez nos petites copines rayées est la propolis. Il s'agit d'une sorte de substance résineuse, récupérée par les abeilles sur de nombreux arbres et à partir de laquelle les abeilles maçonnes érigent des protections anti-infectieuses dans la ruche. Elles l'utilisent également comme mortier pour réparer des rayons défectueux ou pour colmater des brèches. En médecine, des équipes de recherche croates lui ont découvert des propriétés anticancéreuses. Parce qu'elle est constituée, entre autres, de flavonoïdes et de polyphémols, la propolis agit activement contre le vieillissement des tissus cellulaires. Son apport dans la lutte contre différents cancers pourrait être révolutionnaire.

Étonnamment, même le venin des abeilles peut être mis à contribution dans quelques usages thérapeutiques. Déjà au moyen-âge, certains rois ou notables guérissaient leur goutte en se faisant volontairement dévaster les bras et les jambes de piqûres d'abeilles. Il semble aussi que l'Asie pratiquerait une forme d'apipuncture depuis plus de quatre siècles. Aujourd'hui, on utilise le venin, à titre expérimental, pour soulager certaines maladies neurodégénératives comme la sclérose en plaques ou encore pour traiter le psoriasis. Les pouvoirs de l'abeille, dans ces conditions, sont à considérer avec le plus grand sérieux.

Les abeilles, sans le savoir, sont de véritables petites apothicaires ailées, et la ruche, une sorte de pharmacie, modèle réduit, au cœur d'une nature que l'on malmène impunément. Alors que des milliers d'ouvrières travaillent à la fabrication de ces produits miraculeux, certains individus peu scrupuleux les traitent comme des insectes nuisibles. Mais encore faut-il savoir que les abeilles participent à la pollinisation et que ce processus naturel est l'un des plus importants facteurs entrant dans la production mondiale de nourriture. Les arbres fruitiers et le tournesol, par exemple, ne pourraient survivre sans ces insectes pollinisateurs.

Aussi, de plus en plus d'associations pour la défense des abeilles voient le jour. Les apiculteurs, conscients du danger qui menace leurs petites protégées, se groupent afin de créer des forces de résistance plus puissantes et surtout mieux considérées. Peut-être que les chercheurs, grâce à leurs découvertes surprenantes, finiront aussi par convaincre la population que les abeilles, loin d'être nos ennemies, sont pour l'être humain, des alliées inestimables. Faisons donc notre mea culpa et cessons de pourchasser ces minuscules médecins du ciel qui sauveront peut-être un jour tant de vies humaines…

Site du jour > Dossiers exclusifs > Merveilles de la ruche
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Egypte | Mythologie | Bien manger